Le sport de crosse : origines et principes


Le sport de crosse est parfois appelé « lacrosse ». C’est un sport qui puise ses origines chez amérindiens. Les joueurs se servaient d’une crosse afin de pouvoir mettre la balle dans le camp adverse. Ce sport collectif ancestral a été officialisé en 1867 par William George Beers pour s’appeler la crosse au champ, une appellation que le sport a conservé encore aujourd’hui. En 1890 né une variante de la crosse, la crosse féminine, puis en 1930, une seconde variante est créé : la crosse en enclos.

Il existe une seule équipe de crosse au champs dans le monde, il s’agit des cinq-nations. Aujourd’hui, c’est la FIL (Federation of Internation Lacrosse) qui gère les variantes de ce jeu et qui s’occupe de l’organisation des tournois et compétitions comme les championnats du monde de crosse en enclos et de crosse au champ. Ce jeu est d’ailleurs le sport national du Canada, un pays où la crosse a été créé.

lacrosse

Petite histoire de la crosse

Comme vu plus haut, ce sont les amérindiens qui ont créé ce sport qui est d’ailleurs l’un des jeux d’équipe les plus vieux en Amérique puisqu’il remonterait au 11ème siècle. Il était pratiqué en Mésoamérique et au Mexique avant de s’importer au canada et aux Etats-Unis, en particulier dans les Grands Lacs et sur la côte Est.

La crosse était un événement très important à cette période et il était possible que des tournois durent pendant quelques jours, ce qui permettait aux différents villages de s’affronter en réunissant une foule nombreuse. Les buts étaient à l’époque très éloignés, entre 500 mètres jusqu’à plusieurs kms ! Etant donné que le jeu n’était pas régulé, les règles pouvaient varier entre deux tribus. Avant une compétition, elles fixaient donc des règles carrés pour éviter les quiproquos. Certaines grandes règles étaient toutefois connus de tous comme le fait de ne pas avoir le droit de toucher la balle avec les mains par exemple.

La crosse n’était pas un sport réservé aux sportifs à l’époque, tous les villageois désireux d’y participer pouvaient le faire. Les buts se composent de rochers ou d’arbres et le tournoi durait tant que le soleil le permettait.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *